Le Patriarche Maronite Béchara Boutros Raï depuis le perron du Palais Présidentiel de Baabda. Crédit Photo: Dalati & Nohra
Le Patriarche Maronite Béchara Boutros Raï depuis le perron du Palais Présidentiel de Baabda. Crédit Photo: Dalati & Nohra

Le Patriarche maronite, le cardinal Bechara Boutros Rahi, a qualifié ce vendredi, ceux qui empêchent la naissance du nouveau gouvernement comme étant des ennemis du Liban. Il a aussi estimé que ce retard et ces pratiques conduisent de plus en plus de libanais dans la rue.

Le gouvernement n’a pas été formé cette semaine car, comme chacun le sait, les obstructeurs se partagent les actions de ce dernier, ce qui signifie un retour à la situation précédente.
(…)
Leur comportement oblige nos jeunes hommes et femmes à rester dans la rue et sur les places malgré leurs sacrifices et leurs souffrances
(…)
 Ce soir, je voudrais déclarer que quiconque entrave la formation du gouvernement plonge le Liban de plus en plus profondément dans sa crise financière et économique.
Avec ce comportement, ils s’opposent au peuple libanais, qui émigre, et ils s’opposent au Liban et à ses institutions

Le patriarche maronite Béchara Boutros Raï les a alors désigné comme étant des ennemis du Liban.

Le responsable religieux a poursuivi, accusant “ceux qui font obstruction d’être les mêmes qui ont envoyé des infiltrés pour mener des actes d’émeute, vandaliser un certain nombre d’institutions publiques et de banques et attaquer des biens publics et privés”, avant de conclure que ces personnes ne souhaitent ni un état libanais ni le bien-être de la population.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.