Confronté à une importante hausse des prix et à la dégradation de la parité entre Livre Libanaise, le Premier Ministre Hassan Diab a estimé « l’augmentation folle des prix des marchandises alimentaires et d’autres types de produits » comme étant l’une des principales priorités du gouvernement.

Il a tenu ces propos durant la réunion du conseil des ministres qui s’est tenue au Palais Présidentiel de Baabda.

« Certains marchands sont avares et leur responsabilité sera engagée », estime le Premier Ministre. Il accuse ces derniers de tirer avantage de la situation pour accumuler des profits importants au dépend de population libanaise. « Des mesures strictes seront prises à leur encontre », souligne Hassan Diab.

Ces propos interviennent alors que la Livre Libanaise continue à perdre du terrain face au dollar au marché noir. Ainsi, la parité de la monnaie locale face au billet vert semble se maintenir au-dessus du taux de 4000 LL/USD en dépit des mesures prises par la Banque du Liban ou encore par le parquet financier qui a mis en examen plusieurs agents de change dont le président de cet ordre pour manipulation du taux de change.

Par ailleurs, plus de 60% de la population libanaise vivrait actuellement sous le seuil de pauvreté, soit avec moins de 6 dollars par jour. Le taux de chômage dépasserait également 40% de la population active, alors que le PIB connait une chute dramatique, passant de 55 milliards de dollars en 2018 à 34 milliards de dollars en 2020 selon certains rapports économiques.

Lire également

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.