Plus de 4200 litres d’essence et de fioul ont été saisis par les forces de sécurité intérieure, indique un communiqué de l’institution. Ces carburants étaient stockés dans des bidons de 20 litres et de 9 litres en attente d’être revendus au marché noir dans des stations et magasins, cela de manière dangereuse.

La marchandise a été remise et les personnes impliquées déférées devant les autorités judiciaires compétentes.

Pour rappel, le mois dernier, le ministère de l’intérieur a publié un décret interdisant le stockage illégal d’essence et de fioul en raison du danger que cela induit aux personnes résidentes à proximité. Déjà par le passé, des explosions ont même eu lieu à Beyrouth même suite à cette pratique dangereuse alors que les pénuries de carburants sont chroniques depuis maintenant plusieurs mois.

En cause, l’incapacité de la Banque du Liban à verser en temps et en heure les sommes nécessaires au déchargement des tankers pourtant présents au large des côtes, faute de réserves monétaires disponibles et cela en dépit de la dernière hausse de 30% des prix le mois dernier.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Հայերեն