Ce sera le premier spectacle international à être présenté dans ce nouveau théâtre, initié par la Municipalité de Chiyah. Josyane Boulos, a la tête de la société de production 62 Events by Josyane Boulos, a choisi de faire venir ce spectacle au Liban parce qu’elle « l’a accompagné depuis sa naissance, amicalement » et que « les libanais francophones aiment Camus » comme elle dit ; l’Etranger,  les Noces… et la résilience. Retrouver Camus, c’est redécouvrir l’universel, la beauté du monde, sa fragilité,  le sens de l’engagement et de l’action, la combativité et les doutes, la puissance de la nature et du corps ; retrouver Camus, c’est revenir à l’essentiel.

Le spectacle parcourt pendant 1h20, des moments de la vie de l’écrivain et de sa pensée, exigeante. Récits, citations, traits d’esprit emmènent le spectateur dans l’esprit camusien, les souvenirs, les contradictions de l’homme, ses voyages entre l’Italie, la Grèce, l’Algérie, le Brésil, Paris sous l’occupation et à la Libération, la Guerre Froide, etc.  Les Carnets, publiés de manière posthume, sont des notes qui ont accompagné sa vie depuis mai 1935 jusque décembre 1959, quelques jours avant son décès : «ils interrogent son époque et ses débats brûlants dont beaucoup rejoignent d’ailleurs les nôtres» comme observe Stéphane Olivié, le metteur en scène et acteur unique de la pièce. Dans ces Carnets, l’écrivain, curieux de tous et de tout, se confronte au monde et à lui-même.

Lire la suite dans

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article précédentLe Liban, seul pays de la région dégradé par la COFACE
Article suivantLes 5 officiers des FSI accusés de corruption mis en détention
Avatar
Consultante et journaliste, avec une prédilection pour l’économie créative et digitale, l’entrepreneuriat social, le développement durable, l’innovation scientifique et écologique, l’édition, les medias et la communication, le patrimoine, l’art et la culture. Economiste de formation, IEP Paris ; anciennement banquière d’affaires (fusions et acquisitions, Paris, Beyrouth), son activité de consulting est surtout orientée à faire le lien entre l’idée et sa réalisation, le créatif et le socio-économique; l’Est et l’Ouest. Animée par l’humain, la curiosité du monde. Habitée par l’écriture, la littérature, la créativité et la nature. Le Liban, tout ce qui y brasse et inspire, irrigue ses écrits. Ses rubriques de Bloggeur dans l’Agenda Culturel et dans Mondoblog-RFI ainsi que ses contributions dans différentes publications - l’Orient le Jour, l’Officiel Levant, l’Orient Littéraire, Papers of Dialogue, World Environment, etc - et ses textes plus littéraires et intimistes disent le pays sous une forme ou une autre. Son texte La Vierge Noire de Montserrat a été primé au concours de nouvelles du Forum Femmes Méditerranée.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.