Alors que l’annonce de son retrait était annoncé pour vendredi, le premier ministre désigné Saad Hariri pourrait présenter cette semaine une nouvelle formule gouvernementale, indiquent des sources proches du président de la chambre des députés Nabih Berri.

Pour l’heure, la date de la visite de Saad Hariri au Palais Présidentiel de Baabda demeure inconnue et non confirmée par la présidence de la République. On ignore également en quoi consiste cette nouvelle formule.

Si cette tentative échoue, Saad Hariri pourrait annoncer le retrait de sa candidature.

Pour rappel, le Liban n’a plus de gouvernement depuis maintenant 11 mois alors que la situation sociale et économique locale continue à se détériorer suite à la démission du gouvernement Hassan Diab 6 jours après l’explosion du Port de Beyrouth.

Après avoir présenté une formule de 18 ministres, Saad Hariri a élargi sa proposition à un gouvernement de 24 membres accordant un tiers à la communauté sunnites, un autre à la communauté chiite et un troisième tiers à la communauté chrétienne. Cependant, le président de la république souligne que cette formule contredit le pacte national stipulant une répartition à moitié entre communauté chrétienne et musulmane.

Autre point litigieux, l’attribution des ministères de l’intérieur et de la justice, alors que plusieurs proches du premier ministre désigné et du président de la chambre des députés sont actuellement soupçonnés de détournements de fonds ou encore d’être impliqués dans l’explosion du port de Beyrouth.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.