Les avions israéliens ont effectué une frappe aérienne peut après minuit contre la localité libanaise de Mahmoudiyah située au Sud du Liban.

Tel Aviv indique que ces frappes visaient à détruire des infrastructures terroristes utilisées par les auteurs du tir qui a visé la colonie de Kyriat Shemona hier en début d’après-midi.

Pour rappel, 3 roquettes avaient alors été tirées depuis le territoire libanais dont une qui s’est finalement écrasée côté Sud du Liban. Tsahal avait déjà répliqué en bombardant les zones supposées du tir jusqu’au territoire de la localité de Marjayoun sans faire de victimes. Cependant, un incendie s’était déclaré dans une zone agricole.

Ce matin encore, des aéronefs israéliens ont survolé la région et plus précisément les localités limitrophes de Markaba, d’Al-Adisa, de Houla, et de Kafr Kila, indique une dépêche de l’Agence Nationale d’Information faisant suite à des raids fictifs déjà la nuit.

De source libanaise, on indique que les tirs de roquettes ont été probablement du fait de groupuscules palestiniens qui tentent ainsi, et cela depuis plusieurs années, de provoquer un conflit entre le Hezbollah et Israël. Avec la crise économique et l’effondrement du pays des cèdres, ces incidents deviendront ainsi de plus en plus fréquent, redoutent les observateurs sur place.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Español Հայերեն