Riad Salameh, governor of Lebanon's central bank, speaks to the Financial Times in his office in Beirut, Lebanon, on October 30, 2017. [Sam Tarling for the Financial Times]

La farine, le fioul et les médicaments seront toujours subventionnés au taux officiel de 1500 LL/USD, indique le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé ce mardi. Cette information intervient alors que la Banque du Liban a mis en place une liste d’importateurs qui bénéficient d’un taux de parité à 3 900 LL/USD pour faire face à la dégradation de la valeur de la livre libanaise au marché noir.

Le gouverneur de la BDL indique que la banque centrale tentera de standardiser les prix des marchandises qui dépassent le taux de parité de 3 900 LL/USD, soulignant par ailleurs n’avoir aucune relation avec le marché noir.

“Nous travaillons avec 2 marchés, le marché d’échange et le marché officiel et la source des fonds pour les soutenir est celle des réserves de la Banque du Liban. Nous avons 20 milliards de dollars”, précise Riad Salamé.

Pour rappel, les réserves de la BDL atteindraient 28 milliards de dollars. Certains s’interrogent donc sur cette différence.

“Ce qui compte pour la Banque du Liban est l’intérêt du Liban en coordination avec le gouvernement et le parlement”, conclut Riad Salamé.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.