Moins d'une minute de lecture

La livre libanaise a regagné quelques couleurs, s’établissant en-dessous du seuil des 8000 LL/USD avec un taux de parité à l’achat de 7 900 LL/USD et à la vente de 7 950 LL/USD, cela en dépit du report des consultations parlementaires obligatoires visant à nommer un prochain premier ministre.

Cette information intervient également alors que l’Association des Banque du Liban a confirmé devoir limiter le montant en livre libanaise pouvant être retiré selon les possibilités de chaque banque à l’issue d’une réunion avec le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé hier. En moyenne, les déposants ne pourraient avoir accès qu’à 2 millions de livres libanaises par mois au lieu de 25 millions. Les retraits ne devraient également être disponibles qu’auprès des guichets électroniques. Certaines sources bancaires indiquent craindre une vague de licenciement massive des employés de banques, ces établissements étant confrontés à d’importantes difficultés financières.

Cette mesure viserait à limiter la masse monétaire disponible et donc a combattre l’inflation alors que de sources bancaires, on indique que la Banque du Liban avait injecté près de 130 000 milliards de livres libanaises dans les marchés locaux, étant en partie à l’origine de cette détérioration de la valeur de la monnaie locale.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.