Le Palais de Justice de la ville de Beyrouth.
Le Palais de Justice de la ville de Beyrouth.
Moins d'une minute de lecture

Le procureur général de la République, le juge Ghassan Oueidat, a officiellement demandé aux autorités suisses et à leurs homologues libanaises, des informations concernant le transferts de fonds vers le pays helvète.

Pour rappel, plus de 11 milliards de dollars auraient été transférés à l’étranger après l’instauration d’un moratoire sur les virements vers l’étranger par l’association des banques du Liban (ABL) depuis octobre dernier et 2 milliards depuis ces 15 derniers jours.

Selon l’Agence Nationale d’Information (ANI), le magistrat aurait ainsi sollicité l’aide de «la justice suisse, de la Commission spéciale d’enquête de la Banque du Liban et de la Commission de contrôle bancaire du Liban».

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.

2 Commentaires

  1. C’est bizarre , cette demande si tardive alors que tout le monde savait que les “fortunés fortuits ” du Liban sont des pauvres gens qui ne savent que faire de leur argent ! Alors au lieu que les dollars dorment dans les caves des banques nationales , il vaudrait mieux les sauver de la spoliation par le peuple affamé et leur donner une rentabilité sûre .
    Vivent les bons gestionnaires et dirigeants de ce pauvre pays de dupes .
    Bonne année à vous tous

Comments are closed.