Moins d'une minute de lecture

Le syndicat des propriétaires des stations essence, via son président, Sami Brax, a menacé d’une hausse unilatérale des prix de l’essence, estimant intenable la politique tarifaire actuelle libellée en livre libanaise, à l’issue d’une réunion avec le Premier Ministre Hassan Diab des principaux acteurs économiques au Liban.

Ainsi si le Premier Ministre a estimé qu’une augmentation des prix de l’essence n’était pas la seule solution et qu’il existe d’autres solutions pour éviter la hausse du coût pour les consommateurs, le syndicaliste a indiqué que les propriétaires des stations essence demandent que les prochains tarifs attendus mercredi prochain, devraient l’être en dollar.

S’ils ne sont pas en livres libanaises, nous les respecterons. Il n’est pas possible que le tableau des prix soit en livres libanaises alors que nous payons en dollars américain.
Sami Brax

Pour rappel, le syndicat des stations essence avait déjà organisé à plusieurs reprises durant l’été, des journées de grève générale, en raison de la crise de liquidité en devises étrangères qui sévit jusqu’à aujourd’hui au Liban. Ainsi, face au refus des banques libanaises de vendre les précieux billets verts au taux de parité officiel de 1 507 LL / USD, ils n’avaient pas d’autre choix que de recourir aux services de changeurs, à des taux plus élevés qui sont allés jusqu’à atteindre 2 600 LL / USD.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.