Après la publication d’un communiqué conjoint accusant des groupes armés, le mouvement Amal et le Hezbollah ont accusé directement les Forces Libanaises d’être à l’origine de l’incident, estimant que ces derniers mènent des opérations de sniper en vue de tuer de manière délibérée.

Pour sa part, le dirigeant des Forces Libanaises a appelé, dans une déclaration, “le Président de la République, le Premier ministre et les ministres de la Défense et de l’Intérieur à mener des enquêtes complètes et précises pour déterminer les responsabilités pour ce qui s’est passé dans la capitale aujourd’hui”, estimant que la paix civile, “seule richesse de ce qui reste au Liban’ nécessite une coopération de tous.

Il a également condamné les manifestations qui ont eu lieu à l’appel du Hezbollah dans la zone de Tayyouneh où se sont déroulés les incidents.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն