Le parlement libanais a approuvé l’octroi d’un prêt de la Banque Mondiale pour une valeur de 246 millions de dollars visant à instaurer un filet de sauvetage financier aux familles les plus vulnérables.

Ainsi, la Banque Mondiale fournira une assistance technique en faveur de 150 000 familles mais également financera une partie de la réponse des autorités libanaises face à la pandémie du covid19. À ces 246 millions de dollars, s’ajoutent 5.5 millions de dollars pour financer un plan de soutien aux petites et moyennes entreprises également touchées par la crise économique.

Par ailleurs, le projet de loi visant à accorder des indemnités d’un million de livres libanaises mensuellement pour une période de 6 mois aux forces de l’ordre a été retiré par son auteur, l’ancien ministre des finances Ali Hassan Khalil, fortement critiqué par certains de ses homologues qui le considèrent comme étant l’un des responsables de la crise financière actuelle.

Parallèlement, une loi visant à accorder à l’Electricité du Liban (EDL) des fonds supplémentaires a été présentée par le Courant Patriotique Libre mais non discutée. Cette loi vise à éviter les pénuries d’électricité qui pourraient se produire d’ici la fin du mois de mars, faute de fonds suffisants. Elle fait cependant face à certaines critiques également, des députés soulignant qu’elle viderait les réserves monétaires de la Banque du Liban réserves déjà fortement au plus mal actuellement.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.