Les Forces de sécurité Intérieure ont indiqué que 1767 contraventions ont été distribuées aux personnes ayant violé les mesures de confinement, au premier jour du confinement qui a débuté ce jeudi et qui devrait s’achever le 1er février prochain.

Pour rappel, les autorités libanaises tentent actuellement de limiter l’importante hausse du nombre de personnes contaminées, au nombre de 4 775 cas selon le dernier bilan quotidien, alors que les hôpitaux publics et privés sont actuellement saturés, faisant craindre une augmentation importante du nombre de décès dans les prochains jours.

Ainsi, la plupart des entreprises jugées comme non essentielles sont désormais fermées, celles jugées essentielles voient le nombre des employés être limités généralement à 20% et le nombre des arrivées à l’aéroport international de Beyrouth être réduit.

Un couvre-feu est instauré de 6 heures du soir à 5 heures du matin, tout comme une circulation alternée. Ainsi, les véhicules dont la plaque minéralogique est impaire peuvent circuler les lundi, mercredi et vendredi et ceux comportant un nombre pair, mardi, jeudi et samedi. La circulation est également totalement interdite les dimanches sauf en cas d’urgence.

Si les contraventions étaient jusque là d’un montant réduit à 50 000 LL, elles sont désormais passées de 100 000 LL à 600 000 selon la gravité de la violation. Une peine de prison de 3 mois pourrait également être imposée selon les directives publiées par le ministère de l’intérieur.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.