3 minutes à lire

Le Liban a franchi le seuil symbolique des 70 000 cas ce dimanche 25 octobre avec un nombre de cas quotidien de 1 400 personnes testées positives au COVID-19 et 3 décès.

Le ministère des finances a également annoncé la fermeture des bureaux de collecte de taxes situés avenue Béchara el Khoury et Corniche al Nahr à partir de lundi et cela pour 2 jours afin de procéder à la stérilisation des lieux. Le cadastre du caza de Jbeil sera également fermé jusqu’au vendredi 30 octobre pour la même raison. Pour rappel, certains des fonctionnaires de cette institution ont été diagnostiqués positifs au coronavirus. Autres fermetures, le lycée public de Bakhtoun ainsi que l’institut technique de la ville située dans le caza de Denniyeh continueront à fermer leurs portes pour une semaine prochaine, cela pour la 3ème semaine consécutive.

Les autorités publiques craignent « un tsunami » du nombre de cas dans les semaines qui viennent, indique Perla Khoury, la conseillère du Premier Ministre Sortant en charge des affaires sanitaires. Selon les tweets partagée par elle, pour l’heure, 244 lits seraient ainsi occupés pour 285 lits de soins intensifs présents. Certaines régions comme la Békaa ne disposeraient actuellement plus de lits disponibles. D’autres régions comme le Sud du Liban ou encore le Mont-Liban seraient sur le point d’être saturés avec respectivement des taux d’occupation de 92.9% et de 90.5%. 

Petra Khoury appelle par conséquent les hôpitaux à augmenter leurs capacités respectives et les forces de sécurité intérieure à renforcer les mesures de contrôle et de zonage et de mise en quarantaine de certaines localités dont les habitants sont plus gravement touchés par l’épidémie. Il s’agira également d’améliorer les mesures de traçage des personnes contaminées et des mesures de distanciations.

Le nombre de contaminations locales reste toujours important avec 1 400 cas, un nombre presque identique par rapport à hier. Aucun cas en provenance de l’étranger n’a été diagnostiqué.

Au total,  71 390 personnes ont été contaminées depuis le 21 février 2020, date de la découverte d’un premier cas au Liban. Pour rappel, le Liban a donc franchi le seuil des 70 000 cas ce vendredi 25 octobre.

Le nombre total des personnes touchées par le virus atteint le chiffre de 69 165 cas locaux et de 2 195 cas en provenance de l’étranger.

Le nombre de cas actuellement actifs est de 36 619 personnes cas en légère progression. 33 438 en seraient guéries. La majorité des cas sont donc actifs et non guéris comme cela est le cas dans la plupart des pays, même si ce ratio s’améliore jusqu’à présent.

Le nombre d’hospitalisation est en forte hausse par rapport à hier avec 716 personnes dans les hôpitaux, dépassant désormais le nombre de 700 cas. Par ailleurs, 247 personnes sont dans un état considéré comme critique, un chiffre également en hausse.

Côté hôpital Universitaire Rafic Hariri, on fait état d’un décès et de 31 cas critiques pour 88 personnes hospitalisées.

3 décès ont été donc annoncés ces dernières 24 heures. Le nombre total de personnes décédées est de 565 depuis l’apparition de la maladie au Liban, le 21 février 2020.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.