Le président du syndicat des boulangers a accusé les minotiers de facturer la tonne farine “extra”, 1,3 millions de livres libanaises, notant par ailleurs, l’absence selon lui, de tout contrôle public sur les prix.

En dépit de ces prix, les boulangeries n’ont, pour l’heure, pas encore haussé les prix, indique Ali Ibrahim.

Cette information intervient alors que les autorités libanaises envisagent de lever les subventions accordées à un certain nombre de produits après que les réserves monétaires disponibles de la Banque du Liban soient sur le point d’être prochainement épuisées. Selon les informations actuellement disponibles, le gouvernement envisagerait ainsi de rationaliser les produits qui pourraient toujours bénéficier de ces subventions. Ainsi, si la farine pour la fabrication de pain ne devrait pas être concernée par l’arrêt du programme, celle à destination d’autres usages comme la pâtisserie devrait voir ses prix être indexés sur le prix du marché global.

Par ailleurs, les syndicats locaux ont annoncé une grève générale ce mercredi, afin également de protester contre la dégradation des conditions sociales et économiques et la levée prochaine des subventions accordées notamment à l’achat de carburants.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.