Raya Hassan, Ministre de l'Intérieure fête la fête des mères. Crédit Photo: Internal Security Forces
Raya Hassan, Ministre de l'Intérieure fête la fête des mères. Crédit Photo: Internal Security Forces

Dans une interview accordée au quotidien libanais The DailyStar, la Ministre de l’Intérieur, Raya Hassan, a abordé les menaces pesant sur le Liban via l’entrée de combattants des organisations terroristes Daesh et Al Nosra au Liban.

Ces propos interviennent alors que des incidents ont visé des membres des forces sécuritaires libanaises au niveau des frontières au Nord Liban et dans la plaine de la Békaa

Pour rappel, une patrouille de l’Armée Libanaise avait été visée par des tirs en provenance de la frontière Syro-Libanaise, le 14 mars 2019 sans déplorer de victimes. Un officier, membre des services de renseignement de l’Armée, avait été également tué le 27 mars 2019, dans une véritable embuscade alors qu’il se trouvait dans son véhicule dans la plaine du Akkar. Certaines sources avaient alors indiquées que des combattants d’Al Nosra et de Daesh basés à Idlib tenteraient de s’infiltrer au Liban via cette région du Nord Liban, faisant craindre une déstabilisation de la région de Wadi Khaled – dont beaucoup d’habitants d’origine syrienne ont été naturalisés en 1994 – et qui avait constitué une base arrière aux groupes rebelles agissant dans les provinces de Homs et de Hama en Syrie au début de la guerre civile syrienne jusqu’à la prise de la région adjacente située en Syrie par l’Armée Syrienne aux rebelles de son vis-à-vis en 2017.

La ministre de l’intérieur a indiqué que ses services se sont saisis des risques actuels pour y faire face ajoutant toutefois ne pouvoir en dire plus, alors que certaines sources estiment que les frontières libano-syriennes seraient vulnérables. Ces rapports seraient corroborés par les services de renseignement de certains pays occidentaux.

Nous sommes prêts à dissuader toute activité suspecte du territoire libanais, grâce à la coopération des agences de sécurité, à la formation dispensée par des acteurs étrangers et à l’équipement qu’ils reçoivent.
Raya Hassan, le 4 avril 2019

Toute suspicion d’acte terroriste serait fermement traitée, estime cependant Raya Hassan qui met en avant la coopération entre les différents services sécuritaires qui ont réussi à prévenir tout acte terroriste via le démantèlement de nombreuses cellules dormantes. Cette coopération, reconnait la Ministre, devrait encore être améliorée. Elle estime que la compétition entre les services des Forces de Sécurité Intérieur, de la Sureté Générale ou de l’Armée Libanaise est bénéfique en terme d’évolution, de réformes et d’amélioration de ces institutions. Cependant, cette coopération ne devrait pas nuire à la coordination entre ses service, souligne-t-elle.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.