Les forces de sécurité de l’Aéroport International de Beyrouth ont procédé à l’arrestation d’un individu détenteur d’un faux passeport diplomatique d’un état africain le désignant consul honoraire de ce pays et transportant de la drogue, a-t-on appris ce mercredi.

Selon le Ministère de l’intérieur, aucune accréditation diplomatique n’a été accordé au suspect désigné par les initiales Aa.A. au Liban.
Le procureur militaire Pierre Germanos aurait par ailleurs mis en examen, outre l’individu se prévalant d’une qualité de Consul Honoraire, 2 officiers des FSI dont un premier sergent et un officier, sans donner plus de précision.

Cette arrestation démontre une certaine innovation des passeurs de drogue au Liban. En effet, le mois dernier déjà, une ressortissante vénézuélienne âgée de 80 ans avait été interceptée avec 30 kilogrammes de cocaine. Fait troublant, 2 agents des FSI, chargés de la convoyer à son arrivée, avaient déjà été interpellés dans cette affaire.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.