L’aile militaire du mouvement chiite Hezbollah contrôle désormais 70% des hauteurs de la localité d’Aarsal, suite à une offensive éclair lancée ce vendredi, contre les positions d’Al Nosra.

Progressant à partir du Sud, le Hezbollah aurait ainsi pris plusieurs points stratégies à mouvement Al Nosra, depuis rebaptisé Fateh al Sham et notamment les collines de Chaabat Sharaf, Hqab Wadi el Kheil, les vallées de Wadi al Rihan, retranchant l’organisation salutiste dans la vallée de Hmayyed et de Malahi.

De l’autre côté de la frontière, la totalité de la zone de Flita aurait également été reprise par le mouvement chiite avec l’appuis de l’aviation syrienne.

Le dernier bilan disponible fait état de 19 morts dans les rangs du Hezbollah contre 143 morts du côté des militants salafistes. On fait également état d’une douzaine de militants islamiques – certains étant de nationalité libanaise et d’autres de nationalité étrangère – pris comme prisonniers. Les responsables d’Al Nosra Abu Talha al-Ansari et 30 de ses combattants auraient également pris la fuite en direction des zones sous le contrôle de Daesh et combattraient désormais au côté de l’organisation terroriste, selon la chaine Al Manar appartenant au Hezbollah.

Par ailleurs, l’Armée Syrienne Libre (ASL), qui compterait 800 membres, aurait annoncé un cessez-le-feu en vue de faciliter son évacuation vers des zones rebelles en Syrie.

L’Armée Libanaise dit craindre des enlèvements de militaires

Des source anonymes citées par le quotidien arabophone libanais Al Joumhouria indiquent que l’Armée Libanaise dit craindre des opérations de groupuscules terroristes présents dans la localité d’Aarsal visant à  enlever des militaires libanais en représailles à l’offensive du Hezbollah. Selon ces sources, ces cellules dormantes compteraient jusqu’à 150 individus.

Par ailleurs, les services de renseignements militaires auraient procédé à l’arrestation d’un important terroriste membre de Daesh et de nationalité libanaise, Khord Al Fliti, toujours dans la localité d’Aarsal.

Pour rappel, les organisations terroristes Al Nosra et Daesh avaient déjà pris brièvement la localité d’Aarsal suite à une opération militaire en aout 2014, prenant en otage 30 membres des services de sécurité. 9 d’entre eux seraient toujours entre les mains de Daesh.