Moins d'une minute de lecture

De source médiatique, on indique que l’ancien député Walid Joumblatt et le Hezbollah revendiqueraient tous les 2 le ministère de la santé, complexifiant le processus de formation du prochain cabinet.

Le PSP qui n’obtiendrait qu’un seul ministère pourrait maintenir cette revendication alors que son adversaire historique, le Parti Démocratique Libanais de Talal Arslan obtiendrait également un seul portefeuille.

Pour rappel, le premier ministre désigné Saad Hariri a déjà promis au mouvement Amal et au Hezbollah d’attribuer le ministère des finances à un membre de la communauté chiite. Des sources proches du dossier indiquent que le choix du titulaire de ce ministère -clé dans les prochaines réformes à mettre en oeuvre- reviendrait au Président de la Chambre Nabih Berri.

Le dirigeant des Forces Libanaises, Samir Geagea, a vivement critiqué son allié Saad Hariri à ce sujet, estimant n’avoir aucun espoir, le premier ministre désigné Saad Hariri s’étant compromis en répondant positivement aux demandes des partis chiites. 

Ces mêmes sources notent que le prochain gouvernement pourrait être composé de spécialistes non liés aux différents partis qui les nommeront, cela conformément à la feuille de route française.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.