En dépit d’un regain d’optimisme hier, l’annonce de la formation du prochain gouvernement semble actuellement s’éloigner, en raison d’un désaccord avec le Président de la Chambre Nabih Berri.

Ce dernier, lors d’une session hebdomadaire avec les députés du Mouvement Amal, se serait prononcé pour la mise en place d’un gouvernement d’union nationale de politiciens, ce qui contredirait le projet actuel de formation d’un cabinet d’experts de 18 membres afin de faire face à la crise économique que traverse actuellement le Liban.

Cependant, une telle demande se heurte pour l’heure au refus des principaux partis de l’opposition, à savoir le Courant du Futur, les Forces Libanaises ou encore le Parti Progressiste Socialiste.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.