À l’issue d’une première réunion entre les 2 adversaires druzes Talal Arslan et Walid Joumblatt au Palais Présidentiel de Baabda, en présence du Président de la République, le Général Michel Aoun, son premier ministre Saad Hariri et le Président de la Chambre Nabih Berri, il a été décidé que le gouvernement se réunira dès ce samedi.

Cette réunion s’est déroulée suite à l’initiative de Nabih Berri visant à réactiver le travail gouvernemental. Le cabinet ne s’est en effet fait pas réuni depuis l’incident de Qabr Chamoun entre partisans du PSP de Walid Joumblatt et les gardes du corps du ministre PDL Saleh Gharib. 2 d’entre eux ont été tués dans la fusillade.

S’exprimant à l’issue de la réunion, le Premier Ministre a indiqué que le dossier judiciaire sera désormais entre les mains du Tribunal Militaire et que le cabinet prendra les décisions nécessaires à ce que justice soit rendue. Il a également déclaré que la réconciliation entre les protagonistes druzes s’est déroulée sous les auspices de la troïka.

Abordant la précédente réunion avec les autorités monétaires et économique, Saad Hariri a précisé que les participants ont souligné leur attachement à la stabilité de la Livre Libanaise, alors que la situation économique reste dans un état critique.

Il est attendu à ce que le gouvernement, dont les réunions ont été suspendues depuis le 30 juin, puisse prendre un certain nombre de décisions notamment sur le volet économique. La communauté internationale et notamment les pays et organisations donateurs de CEDRE ont, en effet, estimé les autorités libanaises « indifférentes et irresponsables » face au risque à ce que le programme d’aide économique à destination du Liban puisse être suspendu en raison de la crise politique provoquée par la fusillade de Qabr Chamoun.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.