Vue générale sur la ville de Saïda. Crédit photo: Francois el Bacha pour Libnanews.com
Vue générale sur la ville de Saïda. Crédit photo: Francois el Bacha pour Libnanews.com
2 minutes à lire

Les Forces de Sécurité Intérieure (FSI) on procédé à l’arrestation d’un ressortissant syrien, membre présumé de Daesh, spécialisé dans la confection de ceintures explosives, dans la localité de Haret Saïda. Ce dernier serait suspecté d’être impliqué dans une tentative d’attentat

Selon le communiqué publié ce mercredi par les FSI, J.B., né en 1999, serait rentré légalement au Liban en compagnie de son frère, le 7 octobre 2017, en provenance d’une zone syrienne sous contrôle de l’organisation terroriste qu’il aurait rejoint. Il y aurait notamment subi un entrainement et aurait combattu dans ses rangs durant 2 années dans la région d’Alep. J.B. aurait été blessé et aurait alors été transféré vers un poste administratif au sein de Daesh.

Arrivé une première fois au Liban, probablement illégalement, il serait resté en contact avec Daesh via Internet. J.B. aurait alors été en contact avec certains individus idéologiquement proches de l’organisation terroriste.

Dernièrement, J.B. aurait fourni à Daesh des photos de rassemblements notamment de tentes distribuant de la nourriture et prises à l’occasion de la fête chiite d’Ashoura prise à Haret Saïda, indiquant que ce type d’évènements seraient des cibles valides et qu’une attaque à la grenade serait suffisante.

Il aurait également admis avoir contacté un autre groupe terroriste présent en Syrie au sujet de l’achat d’armes au Liban.

Les FSI indiquent qu’il a été arrêté avant d’avoir pu entreprendre toute attaque terroriste et qu’il a été déféré devant les autorités judiciaires compétentes.

Pour rappel, déjà en juin dernier, les Forces de Sécurité Intérieure ont procédé à l’arrestation de plusieurs membres de Daesh au Liban qui se préparaient à des attaques visant des églises et des mosquées. Également, le 4 juin dernier, un islamiste membre de Daesh, Abdel-Rahman Mabsout, avait assassiné 2 militaires libanais et 2 membres des Forces de Sécurité à Tripoli au Nord Liban avant de suicider à l’aide d’une ceinture explosive.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.