Pas de nouvelles sanctions américaines contre des personnalités libanaises

0
86

En déplacement aux USA, le député Ibrahim Kanaan a indiqué que les Etats-Unis n’envisageraient pas d’imposer de nouvelles sanctions contre des personnalités proches du Hezbollah. Il faisait notamment allusion au Président de la Chambre, Nabih Berry, ou au mouvement Amal dont le nom était évoqué depuis 2 semaines.

Un responsable de la lutte contre le financement d’organisations terroristes, a indiqué que les nouvelles sanctions ne viseront également pas les établissements bancaires libanais, décrivant par ailleurs le gouverneur de la Banque du Liban comme honnête.

Ces propos interviennent alors que les USA ont annoncé ce jeudi avoir placé un réseau constitué de ressortissants libanais accusés de blanchiment d’argent issus de trafic de drogue au bénéfice du Hezbollah.

Parmi les noms qui figurent sur cette nouvelle liste, Kassem Champs et ses 2 entreprises, « Champs Money Laundering Organization et Chams Exchange. Washington accuse l’homme d’affaire d’avoir blanchi plus de dizaines de millions de dollars et d’avoir facilité le transfert d’argent du mouvement chiite entre différents pays, dont l’Australie, le Brésil, la Colombie, la France, les Pays Bas, l’Espagne, la France et les USA et cela en dépit d’une licence officielle et de la surveillance de la Banque du Liban (BDL).

Au sujet de la Banque Centrale Libanaise, le département du trésor américain a réitéré sa volonté de poursuivre sa coopération avec elle « afin d’éliminer l’accès au système financier libanais à des groupes comme le Hezbollah ».

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.