Des manifestations ont actuellement lieu à Beyrouth, devant le tribunal militaire pour demander la libération de Kinda el Khatib, accusée de collaborer avec Israël. Les manifestants ont bloqué la route du Musée.

La route est également coupée au niveau du Rond Point Cola et au niveau de l’intersection de la Citée Sportive, toujours dans la capitale Libanaise, les manifestants dénoncent cette fois-ci la détérioration de la valeur de la livre libanaise et la hausse des prix induite par cette dégradation de la valeur de la monnaie locale.

Par ailleurs, une manifestation a également lieu devant le Palais de Justice de Tripoli, pour demander la libération de Rabih Zein et de ses camarades. Ils dénoncent l’arrestation d’activistes qui luttent contre la corruption et estiment qu’il s’agit là d’un délit d’opinion.

Place Al Nour toujours à Tripoli également, des étudiants ont organisé un sit-in pour protester contre les pannes d’électricité, la hausse des prix ou encore le contrôle des capitaux unilatéralement imposé par les banques dès novembre 2019.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.