Moins d'une minute de lecture

Les autorités libanaises ont commencé à surveiller la distribution de fioul, un produit subventionné, indiquent les ministres de l’énergie et des ressources hydrauliques Raymond Ghajjar et de l’économie, Raoul Nehmé depuis le Grand Sérail.

Les 2 ministres ont également annoncé que les distributeurs qui stockeront du fioul ou encore qui le vendront à des prix plus important que le prix officiel seront poursuivis par la justice.

Les personnes stockent le fioul par crainte que le prix va augmenter ou que les subventions seront levées. Cela induit une pénurie de diesel et cela est dangereux. (…) Nous informerons le procureur financier que le monopole et les trafics de fioul sont illégaux et punissables par la loi.
Raymond Ghajjar.

Le ministre de l’énergie indique également que l’état ne compte pour l’heure pas cesser les subventions au fioul et ne fait face à aucun problème pour en important pour le marché local. Raymond Ghajjar accuse certains distributeurs d’avoir triplé leurs achats pour en vue de stocker la marchandise et la vendre par la suite.

De sa part, le Ministre de l’économie Raoul Nehmé a indiqué que ce nouveau mécanisme entrera en vigueur dès mercredi, c’est-à-dire demain. Les distributeurs de fioul devront alors donner chaque semaine les données à ses services et notamment à qui ce fioul a été vendu, à quel prix encore en quelles quantités. Par ailleurs, le ministre précise que ces informations serviront également à lutter contre la contrebande.

Des contrôles au niveau des clients pourraient également être menés.

Ceux qui n’auront pas fourni ces informations seront interdits d’obtention de fioul subventionné par le ministère.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.