Le Conseil de coopération du Golfe a condamné ce mercredi les déclarations du ministre de l’Information George Kordahi sur la guerre du Yémen. À sa décharge, elles avaient été prononcées avant la formation d’un nouveau gouvernement.

Pour rappel, Georges Cordahi avait accusé l’Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis d’agression contre le Yémen, allusion aux opérations militaires saoudiennes et émiratis qui visent depuis 2014 principalement les rebelles chiites houthis.

La guerre yéménite est absurde et devrait cesser (…) les Houthis se défendent contre une agression extérieure

Georges Cordahi

Suite à la rediffusion de ces propos, le ministre a répondu par un tweet, exprimant “son amour et sa loyauté envers les dirigeants et le peuple” saoudiens et des émirats.

Par ailleurs, une protestation officielle a été présentée au ministère des affaires étrangères libanais par l’ambassadeur du Yémen alors que les autorités pro-saoudiennes locales estiment, par l’intermédiaire du ministre yéménite de l’Information Muammar Al-Eryani, que son homologue libanais était “ignorant” concernant ce dossier, dénonçant par ailleurs le rôle de l’Iran dans son pays.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.