Le Comité du dialogue Libano-Palestinien a révélé les premiers résultats de son recensement lancé en février 2017, indiquant que 174 422 réfugiés palestiniens se trouveraient actuellement au Pays des Cèdres.

65% de ces réfugiés se trouveraient dans une situation en deçà de la ligne de pauvreté. Cette enquête est financée par le gouvernement japonais et l’UNICEF.

Ce chiffre est cependant en deçà des estimations officielles qui indiquent que 450 000 réfugiés palestiniens – essentiellement issus du conflit israélo-arabe de 1948 – seraient au Liban, auxquels s’ajouteraient 40 000 à 50 000 réfugiés palestiniens ayant fuit la guerre civile syrienne en plus de 1.5 millions de réfugiés syriens également présents.

Pour les autorités libanaises, d’après le dernier recensement, en 1992, il y en a 317.376 réfugiés palestiniens présents sur son territoires. D’après les statistiques de l’UNWRA de 1995, il y a 370,000 réfugiés palestiniens au Liban présents dans 12 camps dans lesquels, juste 45.1% y résident.

 

Ce recensement lancé en février 2017 vise à permettre la procédure de retour de ces réfugiés dans les Territoires Occupés par Israël et à permettre une amélioration des conditions sanitaires des camps palestiniens.

Lors du lancement de cette enquête, le Premier Ministre Saad Hariri avait indiqué que  « Les Palestiniens sont les bienvenus au Liban, mais ce rapport met l’accent sur leur droit de retourner dans leur pays. Israël usurpe les territoires palestiniens et nous en sommes témoins. Nous espérons que lorsque ce rapport sera prêt , les chiffres confirmeront à la communauté internationale et au monde entier l’ampleur des problèmes causés par Israël en Palestine et au Liban »

COMMENTER

Please enter your comment!
Entrer votre nom ici