De récentes études ont été menées dans plusieurs institutions au Liban et dans le monde au cours de la dernière décennie, concernant les avantages des systèmes d’examen d’entrée en ligne. Plusieurs universités libanaises, qui ont récemment manifesté le désir de passer à un système d’examens automatisé, ont découvert que numériser ce processus leur a permis d’accélérer considérablement le processus de gestion des admissions.

En réponse à ça, de plus en plus d’éducateurs étaient intéressés à utiliser ce type de systèmes, avec pour objectif d’automatiser le processus des examens d’admission. Et pour cela nous avons décidé de voir lesquels des systèmes existants (ex : des systèmes de block Chain sécurisés et décentralisés, ainsi que des systèmes en ligne automatisés). Néanmoins, les résultats ont montré que même si plusieurs hauts responsables de l’administration dans les différentes institutions concernées peuvent préférer les réseaux de block Chain, en réalité, le personnel informatique et le personnel de bureaux d’admissions préfèrent le système en ligne, en raison de sa facilité de contrôle et de son coût de fonctionnement. 

Nos constatations corroborent les résultats de précédentes observations conclues par d’autres recherches sur le même sujet. Par conséquent, cette étude a été soigneusement structurée en conséquence. Les variables dans lesquelles cette recherche a été menée sont strictement conformes à celles déterminées à partir d’une revue de littérature académique à le sujet tout en utilisant des méthodologies mixtes, dites qualitatives (avec une distribution d’interviews non-structurées) et quantitatives (par distribution d’un sondage expérimental).

Les variables que nous avons observé pourraient fonctionner à la fois avec des systèmes fonctionnant avec le système automatisé sur Internet et celui favorisant le Block Chain. Ceci nous a permis d’évaluer laquelle des deux méthodes serait la plus adéquate à mettre en œuvre, comme les deux nous ont fourni des résultats similaires dans l’automatisation des procédures de test de placement. Cela va de l’accès au terminal principal pour charger l’examen, en demandant à l’élève qui poursuit l’épreuve de se connecter sur son ordinateur et de procéder à l’examen, et de noter ces mêmes examens d’entrée. En même temps, les procédures d’admission ont vu une nette amélioration. Le processus d’examen d’entrée traditionnel prenait une semaine du début à la fin, par étudiant. Or, qu’avec l’épreuve digitalisée, la même procédure ne prendrait qu’un jour ou deux tout au plus. Ceci a été observé dans plusieurs campus où ce système a été adopté.

Comme les résultats l’ont démontré (et ont été corroborés par les études antérieures), toutes les écoles qui ont adopté le système automatisé des épreuves d’admission ont vu l’avantage immédiat d’être entièrement numérisées. Et, comme l’a déclaré l’un des administrateurs universitaires interrogés, «il s’agit d’une procédure administrative respectueuse de l’environnement, et en même temps elle couterait moins cher à appliquer au long terme ».

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Georges Bellos
Georges Bellos est un auteur libano-grec et hollandais. Né à Beyrouth, il a poursuivi la majorité de sa scolarité au Liban, sauf les années collège entre la France et les USA. Géologue de formation, [option sédimentologie et diagénèse] et titulaire d’un master de géologie [juin 2008], et une license d’archéologie [février 2012], et d'un master d’archéologie [thème: période phénicienne, août 2019], il s’oriente vers la gestion et le management [diplôme de master 2e cycle en Management septembre 2019], puis s'affirme dans les sciences de l’éducation [diplôme d'enseignant, juin 2020, et diplôme de master 2e cycle en éducation et management, Juin 2020]. Il est actuellement investi dans plusieurs projets de recherche. voir ses recherches sur ResearchGate, sa page officielle sur Academia.edu et sa page secondaire à Academia.edu