Alors que devraient rentrer en fonction des mesures décidées par le gouvernement et la Banque du Liban d’injecter d’importantes quantités de dollars sur le marché afin de juguler la détérioration de la Livre Libanaise, la monnaie locale s’est fortement appréciée ce matin au marché noir, avec une parité de 3 900 LL/USD à l’achat et de 4 000 LL/USD à la vente.

La semaine dernière, la livre libanaise s’était effondrée face au dollar, dépassant parfois même le seuil des 5 500 LL/USD. Cet effondrement avait provoqué d’importantes manifestations et des émeutes sur l’ensemble du territoire.

Vendredi dernier, le Premier Ministre a annoncé la tenue de 2 conseils des ministres, une réunion le matin au Grand Sérail en présence du gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé qui se trouvait sur la sellette en raison de son échec à contrôler la parité de la livre libanaise face au dollar et d’une délégation des agents de change au Liban et une réunion au Palais Présidentiel de Baabda l’après midi.

Le gouvernement a ordonné à la Banque du Liban – qui précédemment avait vu le directeur des opérations de change Mazen Hamdan être arrêté le mois dernier, étant accusé de manipulation du cours de la livre libanaise en raison d’achat de billets verts sur le marché – d’injecter les quantités de dollars de manière suffisante.

Cette appréciation de la livre pourrait être temporaire, soulignent les spécialistes de la question, en raison de la diminution des réserves monétaires de la Banque du Liban, déjà fortement sous le stress de subventions accordées à l’achat de matières premières, farines, médicaments ou encore d’hydrocarbures.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.