ga-imageParis – Au terme de sa 8me demande, Georges Ibrahim Abdallah entrevoit enfin la liberté. Le doyen des prisonniers politiques en France sortira de prison sans avoir renié ses engagements, a-t-on appris de source judiciaire jeudi.

Longue vie à Georges Ibrahim Abdallah L’honneur des Arabes, le remord des militants, le parfait contre-exemple des opposants arabes modernes.

Le doyen des prisonniers politiques de France, 61 ans, pourra sortir de prison en libération conditionnelle… à condition d’être expulsé du territoire français, ajoute-t-on de même source.

La chambre d’application des peines de Paris, qui examinait l’affaire en appel, a accédé à sa huitième demande de libération. Agé de 61 ans, l’ancien chef des Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL), est incarcéré depuis 28 ans en France pour complicité d’assassinat de deux diplomates en 1982.

Le ministère de l’Intérieur doit impérativement prendre un arrêté d’expulsion du territoire d’ici au 14 janvier.