Alors que les banques libanaises sont toujours confrontées à une importante crise de liquidité, la Fransabank a démenti toute faillite prochaine dans un communiqué.

L’établissement faisait ainsi allusion à une rumeur concernant une prochaine cessation de paiement alors que par ailleurs, les principales banques libanaises sont cependant considérées comme en défaut sélectif selon les principales agences de notation comme Fitch, Moody’s ou encore Standard & Poor’s.

Elles estiment en effet, le contrôle des capitaux instauré au Liban sur décision de l’association des banques du Liban et non par la Banque du Liban elle-même, comme synonyme de défaut sélectif.

Pour rappel

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.