La vie semble s’installer dans le virtuel au Liban en raison de l’épidémie de coronavirus COVID-19, en dépit d’infrastructures qui sont peu développées par rapport à bien des pays. Après le Président de la République qui a mené hier une conférence vidéo avec les équipes de l’hôpital Universitaire Rafic Hariri ou de la chorale de l’Université Antonine qui a réussi le défi technique et technologique de pouvoir chanter chacun de chez soi, c’est au tour du Parlement libanais de souhaiter continuer à oeuvrer, avec un projet de session législative en ligne.

Pour rappel, l’épidémie du coronavirus avait amené cette institution à interrompre, tant les sessions législatives que les réunions des différentes commissions parlementaires comme toutes les autres institutions publiques et privées, sur décision du gouvernement et des autorités sanitaires qui préconisaient leurs fermetures.

Selon le quotidien Al Joumhouria, le Président de la Chambre Nabih Berri souhaiterait ainsi organiser des réunions via vidéo conférence pour sauver du temps et de l’argent. Il aurait ainsi chargé l’équipe informatique du Parlement qui prenait précédemment en charge le site web de cette institution et le député Nadim Gemayel qui préside le comité parlementaire en charge des technologiques de l’information, de mettre en place un tel système.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.