S’exprimant à l’issue d’une rencontre avec le président de la république, le général Michel Aoun, au palais présidentiel de Baada, le premier ministre Najib Miakti a indiqué que le chef de l’état était prêt à signer le décret d’ouverture d’une session extraordinaire de la Chambre des représentants, ce qui pourrait permettre la réactivation du conseil des ministres, cela avec pour objectif d’approuver le budget 2022.

Le premier ministre a précisé que ce budget est déjà prêt et pourrait être ainsi approuvé dans les prochains jours. Il pourrait ainsi satisfaire les revendications des employés de la fonction publique mais aussi le Fonds Monétaire International dont il constitue une des conditions préalables.

Pour rappel, aucune réunion du conseil des ministres n’a pu avoir lieu depuis la publication d’un mandat d’arrêt à l’encontre de l’ancien ministre des finances Ali Hassan Khalil par le juge Tarek Bitar, en charge de l’enquête portant sur l’explosion du port de Beyrouth, début novembre. Ces réunions sont pourtant nécessaires face à la dégradation des conditions sociales et économiques qui touchent actuellement le Liban et la détérioration de la parité de la livre libanaise face au dollar. Le président de la chambre et le mouvement Amal, appuyés par le Hezbollah exigent en effet le dessaisissement du magistrat en charge de l’enquête.

Face à cette menace, Ali Hassan Khalil mais également les anciens ministres des travaux publics Ghazi Zoaiter et de l’intérieur Nouhad Machnouk également députés se sont retranchés sous l’immunité parlementaire dont ils jouissent durant les sessions du parlement qui se sont achevés fin décembre. Depuis, le président de la chambre chercherait à obtenir l’ouverture d’une session extraordinaire du parlement afin de prolonger cette immunité parlementaire selon deux scénarios, l’un à la demande du chef de l’état lui-même, ce que refusait jusqu’à présent le président de la république ou via une pétition qui obtiendrait plus de 65 voix en faveur de cette procédure, ce que Nabih Berri aurait été en bonne voie d’obtenir.

Pour l’heure, la présidence de la république ne confirme ni n’infirme les propos du premier ministre.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.