Le ministre des finances du gouvernement de Hassan Diab. Crédit Photo: Dalati & Nohra
Le ministre des finances du gouvernement de Hassan Diab. Crédit Photo: Dalati & Nohra
Moins d'une minute de lecture

Le Ministre des Finances démissionnaire, Ghazi Wazni, a signé les contrats avec le cabinet Alvarez & Marsal afin que soit conduit l’audit juricomptable des comptes de la Banque du Liban.

Une copie de contrat de cet audit a été remis au Président de la République, le Général Michel Aoun, confirmant ainsi que la procédure soit menée. Le Chef de l’Etat, le général Michel Aoun, a souligné de son côté que cette mesure doit être menée le plus rapidement possible.

Il s’agit d’une des principales demandes de la communauté internationale pour obtenir le déblocage de l’aide internationale.

Cependant, contrairement au cabinet Kroll – écarté à la demande du président de la Chambre Nabih Berri sur fond de présomptions de lien avec Israël et pressenti dans un premier temps, Alvarez & Marsal n’est pas un cabinet spécialisé dans ce type d’opération.

Il s’agit de procéder au chiffrage exact des pertes de la Banque du Liban, autre sujet à controverse, le gouvernement Hassan Diab, démissionnaire désormais suite à l’explosion du port de Beyrouth, les ayant estimé à 241 000 milliards de livres libanaises. La Banque du Liban et son gouverneur, Riad Salamé, sur la sellette, refuse ce chiffrage, estimant que la Banque Centrale n’est pas en déficit en raison des profits fiduciaires qu’il a unilatéralement enregistré.

Ainsi, un audit confidentiel des comptes de la Banque du Liban a été rendu public le mois dernier a indiqué que les réserves monétaires nettes de la Banque du Liban seraient négatives à hauteur de 30 milliards de dollars. Par ailleurs, le gouverneur de la Banque du Liban a unilatéralement enregistré un profit de 6 milliards de dollars de profits fiduciaires rien qu’en 2018.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français