Le Président de la république s’en est vivement pris aux ministres qui ne respectent pas ou n’appliquent pas les décisions du conseil des ministres ou du conseil d’état devant une délégation du conseil constitutionnel. Cet organisme estime le chef de l’état ne devrait pas se limiter au contrôle de la constitutionnalité des lois, mais aussi à l’interprétation de la constitution selon les réformes contenues dans le document de réconciliation nationale approuvé à Taëf en 1989.

Le président de la république faisait ainsi allusion aux refus de certains ministres d’appliquer les directives pourtant prises par le gouvernement Hassan Diab ou encore ses prédécesseurs dans le cadre de la réforme du secteur de la production d’électricité conformément au plan adopté dès 2010 ou encore du plan d’audit financier des comptes de l’état.

Il s’agit également, a rappelé le chef de l’état d’imposer l’application de la loi visant à lutter contre l’enrichissement illicite ou encore de lutter contre la propagation du coronavirus au Liban.

Cette question a des effets négatifs sur les intérêts de l’État et des citoyens, en trouvant des textes qui interdisent toute confusion dans le travail des ministres a ainsi indiqué le président Michel Aoun.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.