Moins d'une minute de lecture

La valeur de la livre libanaise s’est légèrement détériorée au marché noir, avec un taux de parité de 7 400 LL/USD à l’achat et de 7 500 LL/USD à la vente.

Cette annonce intervient alors que certaines stations essence ont indiqué devoir fermer leurs pompes en raison d’une pénurie. Le Président de l’association des distributeurs d’essence a indiqué que cette situation a été induite par un défaut de financement. Fadi Abu Shakra a également souligné que des contacts qualifiés de positifs seraient en cours avec la Banque du Liban afin d’obtenir le déblocage de nouvelles lignes de crédit pour l’achat d’essence.

Par ailleurs, la mise en place du prochain gouvernement, qui aura à charge de mettre en place les réformes économiques nécessaires pour obtenir le déblocage de l’aide internationale, semble faire face à de nombreuses difficultés.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français