Lors de la cérémonie de passation organisée au Ministère de l’Intérieur, le nouveau ministre Mohammed Fahmi a indiqué que les forces de sécurité n’attaqueront personne et feront tout leur possible pour protéger les droits des manifestants

Aucun citoyen libanais ne devrait ou ne devra supporter des forces de sécurité violant ses droits

Le nouveau locataire du Petit Sérail a également indiqué qu’il n’acceptera pas également les attaques contre les Forces de Sécurité et qu’il poursuivra les réformes déjà entreprises par son prédécesseur, la ministre sortante, Raya el Hassan.

Il faisait ainsi allusion aux accusations selon lesquelles, les forces de sécurité intérieure (FSI) feraient usage de manière disproportionnée de la force contre les manifestants qui ont entamé un mouvement de contestation de l’ensemble de la classe politique libanaise, accusée de corruption et d’avoir mené le Pays de Cèdres à une quasi-banqueroute financière, depuis la nuit du 17 au 18 octobre dernier.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.