Lundstrom Tide, Åmøyfjorden ved Stavanger, Norge

Un premier navire, le Lundstrom Tide, affrété par Total, est arrivé au port de Beyrouth, indique la chaine de télévision LBCI.

Il sera chargé de l’approvisionnement du Tungsten Explorer qui est, quant à lui, attendu le 15 février. Ce dernier devrait effectuer les opérations de forages à proprement dites au niveau du bloc 4 de la zone économique exclusive libanaise.

Pour rappel, le Liban a accordé, en janvier 2018, à un consortium formé par Total, ENI, et Novatek, l’exploration et l’exploitation des ressources pétrolières et gazières des blocs 4 et 9. Ces forages devaient commencer dès le mois de décembre avaient d’abord indiqué les autorités libanaises.

Une partie du bloc 9 est revendiqué par l’état hébreu. À ce sujet, pour l’heure, les négociations devaient se dérouler entre le Liban et Israël via une médiation des Etats-Unis ne sont plus pour l’heure à l’ordre du jour.

Il s’agira d’abord de déterminer si la présence de pétrole et de gaz comme le laissent à penser les études préliminaires, sera confirmée puis de déterminer si ces ressources sont techniquement et commercialement exploitables.

Les autorités libanaises comptent sur une possible exploitation commerciale, techniquement possible seulement dans quelques années, pour relancer l’économie locale, fortement impactée par une crise d’une ampleur jamais connue au Pays des Cèdres et ainsi réduire l’endettement public qui atteint le ratio record de 166% du PIB, fin 2019.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն