Après Pharmaline qui commercialise le vaccin Sputnik, cela sera au tour du vaccin Pfizer d’être vendu par Fattal Healthcare suite à un accord avec le Ministère de la santé.

Ces ventes ne seront toutefois accessibles aux seules entreprises en faisant la demande et non au public. Les bénéficiaires de ces vaccins devront également être préalablement enregistrés auprès de la plateforme officielle du ministère de la santé. Le processus de vaccination devrait avoir lieu entre juillet et août prochain pour un prix fixé à 24 USD par personnes pour les 2 doses.

Pour rappel, le 16 avril dernier, le ministère de la santé avait déjà signé un accord avec 8 universités permettant l’achat à titre privé de vaccins de type Pfizer au bénéfice de leurs employés, enseignants et étudiants.

Parmi les universités, l’American University of Beirut (AUB), La Lebanese American University (LAU), l’Université St Joseph (USJ), l’Université St Georges, la Beirut Arab University (BAU), l’Université de Balamand, l’Université St Esprit Kaslik (USEK) et l’Université Libanaise (LU) qui devront se répartir 320 000 doses qui devraient parvenir au Liban entre juillet et septembre. 

Selon les informations actuelles, l’Université Libanaise devrait bénéficier de 50 000 doses à elle-seule, la BAU de 15 000 doses et l’USEK de 10 000 doses. 

Dès le 18 mars, 2 entreprises libanaises ont été habilitées par le ministère de la santé à importer le vaccin anti-covid russe Sputnik-V au Liban. Parmi elles, la compagnie Pharmaline qui devrait proposer une tarification de 38 USD pour les 2 doses.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.