L'hôpital Getaoui affecté par l'explosion du port de Beyrouth. Crédit Photo: François el Bacha pour libnanews.com. Tous droits réservés.
L'hôpital Getaoui affecté par l'explosion du port de Beyrouth. Crédit Photo: François el Bacha pour libnanews.com. Tous droits réservés.
Moins d'une minute de lecture

Le Président du Conseil de l’Ordre des Médecins Charaf abou Charak a indiqué que les médecins libanais n’ont reçu aucune aide depuis l’explosion du port de Beyrouth, le 4 août dernier, celle-ci ayant été réservée aux hôpitaux de campagne mis en place par les pays et les organisations donateurs.

Charaf Abou Charaf a également estimé que la situation par laquelle passe le secteur médicale pourrait s’envenimer rapidement notamment en raison de l’épidémie du coronavirus COVID-19 qui ravage actuellement le Liban, demandant à ce que les hôpitaux publics et privés puissent être rapidement équipés.

Les hôpitaux de campagne ne sont pas nécessaires et inadéquats en cas d’aggravation de la situation, note le médecin.

Pour rappel, 55 hôpitaux et cliniques ont été endommagés suite à l’explosion du port de Beyrouth, le 4 août dernier, un certain nombre d’entre eux n’étant pas encore fonctionnels depuis.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.