Les premières livraisons de carburant, estimées à 24 000 tonnes, achetés par le Ministère de l’Energie et des Ressources Hydrauliques ont débuté ce samedi 4 janvier, suite à l’appel d’offre effectué début décembre.

Pour rappel, le groupe ZR Energy avait remporté cet appel d’offre. La Ministre de l’Energie sortante Nada Boustani était sur place. Elle a écarté tout risque de rupture de stocks de carburants à destination du marché local, le premier bénéficiaire étant l’Armée Libanaise elle-même et les distributeurs d’essence qui seront chargés de rendre cette essence de type 95 octane disponibles aux stations essence.

Pour rappel, le ministère de l’énergie avait décidé d’importer cette essence suite aux menaces de pénuries en raison des difficultés des stations essence et des importateurs à se procurer des devises étrangères via le système bancaire. Ils avaient alors été dans l’obligation de recourir aux services de changeurs à des taux de parité plus élevés, de l’ordre de 2 200 LL/USD au lieu de 1 511 LL/USD au taux de change officiel, pour se procurer les dollars.

Face à ces difficultés également rencontrées par les importateurs de blé ou de médicaments, la Banque du Liban (BDL) avait décidé de mettre en place un mécanisme spécifique via la circulaire 530, le 1er octobre 2019. Cependant, il semblerait que les sociétés importatrices continuent à rencontrer un certain nombre de problèmes, menaçant par conséquent d’interrompre l’importation de marchandises essentielles et obligeant l’état à prendre des mesures.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.