Le gouvernement libanais a nommé 6 nouveaux membres du conseil d’administration de l’Electricité du Liban, alors que le Liban traverse, outre une crise financière d’une ampleur jusqu’à présent inconnue pour lui, une pénurie d’électricité qui s’est dévoilée avec d’importantes coupures d’électricité la semaine dernière.

18 personnes étaient candidates sur la base d’appartenance communautaire.

Ont été nommés:

  • Pour la communauté sunnite, Tarek Abdallah
  • Pour la communauté chiite, Hussein Salloum
  • Pour la communauté druze, Samer Salim
  • Pour la communauté orthodoxe, Karim Saba
  • Pour la communauté grecque-catholique, Habib Srour
  • et pour la communauté maronite, Chadi Kreidi.

Cette information intervient alors que la population libanaise a connu jusqu’à 20 heures de coupure de l’électricité publique en raison d’une pénurie de fioul à destination des centrales. En cause, les retards pris par la société algérienne Sonatrach, dont 2 navires ont été saisis au Liban dans le cadre du scandale du fioul frelaté.

Première réaction à ces nominations administratives, Walid Joumblatt qui estime sur Twitter que ces dernières seraient effectuées au détriment des compétences et des sectes, y compris de la communauté druze

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.