Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés ce lundi suite à l’appel jeudi dernier du secrétaire du Hezbollah, Hassan Nasrallah, pour dénoncer la décision américaine de reconnaitre Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y transférer son ambassade. Il a demandé à ce que les pays arabes abandonnent le processus de Paix en représailles à cette décision et a appelé les palestiniens à une troisième intifada.

Le secrétaire général du Hezbollah s’est adressé aux manifestants, plutôt calmes par rapport à ceux de la manifestation qui a eu lieu ce dimanche, auxquels se sont joints des militants du mouvement Amal, indiquant rejeter l’agression « américaino-sioniste » contre Jérusalem, les lieux saints et a réitéré son attachement à la lutte jusqu’à la victoire ou au martyr.

« Trump apparait seul dans sa décision, avec Israël à ses côtés, (…) Nous devons montrer notre appréciation face aux prises y compris par rapport à tous ces pays qui ont rejeté la décision de Trump », a déclaré Hassan Nasrallah qui a ensuite salué les ressortissants palestiniens au Liban, pour leur lutte pour le droit au retour.

« Quiconque qui compte sur les USA se doit de réaliser qu’il n’est pas le sponsor de la Paix dans la région mais plutôt le créateur de Daesh et le sponsor de la sédition », a accusé le dirigeant du Hezbollah.

Saluant également les populations de Gaza, de la Cisjordanie pour leur positionnement par rapport à la décision américaine, il estime que ces gens ont droit à toute la gratitude.

Le Secrétaire Général du Hezbollah a également appelé les Pays Arabes à abandonner le processus de Paix en représailles tant que le Président Américain ne reviendra pas sur sa décision, alors que des responsables de certains pays arabes, notamment de la Péninsule Arabique se sont prononcés officieusement pour une normalisation avec l’état hébreu.

Hassan Nasrallah a également indiqué que les gouvernements arabes et islamiques se doivent de soutenir les nations européennes qui ont rejeté la décision du Président Américaine et a salué les instances des dirigeants religieux chrétiens et musulman qui ont pris des instances historiques face à cette même décision.

Le Hezbollah apprécie également les manifestations qui ont lieu tant localement qu’internationalement pour contrer la décision américaine et a appelé les palestiniens à organiser une troisième intifada contre l’occupation israélienne. S’adressant à l’autorité palestinienne, Hassan Nasrallah de ne pas négocier avant tout retrait de la décision américaine.

« L’axe de la Résistance (ndlr, la Syrie, l’Irak et l’Iran avec le Hezbollah) va redonner toute son attention à la Palestine et j’appelle toutes les factions à mettre en place un plan de confrontation », déclare le secrétaire général du Hezbollah.

Ce dimanche déjà, un regroupement de partis de gauche et d’islamistes palestiniens et libanais s’étaient rassemblés à proximité de l’Ambassade Américaine. La manifestation avait rapidement dégénérée avec des incidents entre manifestants et forces de l’ordre qui ont du faire usage de gaz lacrymogènes et de lance à eau. 1 membre des forces de l’ordre a été grièvement blessé selon le bilan donné par les FSI.