3 minutes à lire

” Inviter les peuples non occidentaux à défendre leur identité culturelle contre les dangers présumés de l’acculturation, c’est les pousser à se constituer en sociétés closes. Dès lors, renfermée sur elle-même, chaque société est régie par son propre système de valeurs, qui ne peut être jugé ni de l’extérieur, car il n’y a pas de critère universel qui le permette, ni de l’intérieur, car les sujets sont privés de tout élément de comparaison”.
Sélim Abou, s.j., anthropologue, Recteur émérite, Université Saint-Joseph, Extrait de sa conférence:
L’anthropologie structurale de Claude Lévi-Strauss.” 2009. 

Depuis la promulgation de la constitution du Liban en 1926, le libanais maintient avec une ténacité sans pareille les formes sociales  convenues et les rapports politiques opportuns. Néanmoins, la pratique démocratique nécessite un autre contenu, des rapports responsables qui favorisent l’autonomie à tout âge ainsi que l’apprentissage du lien conséquent et de l’autocritique.

Cependant, durant un très long et épuisant parcours de tutelles figées beaucoup d’électeurs ont choisi le comportement paradoxal. Au lieu de faire face aux inégalités on les tolère. On accepte encore de cohabiter avec un état de fait ou un contexte inconvenant jusqu’à même après l’horrible dévastation de Beyrouth du 4 Août !!  Comment donc prétendre œuvrer pour défendre les droits les plus légitimes d’une constitution quand le “citoyen” laisse à des élus le soin de façonner son présent et son avenir de pièges jusqu’au cauchemar apocalyptique ! ? 

Aux centaines de miliers de réfugiés des quartiers de la capitale et à tous ceux qui se démènent pour y survivre malgré tout. Nous sommes au chapitre finale du pourrissement de ces attentes qui ont misé sur la préservation communautaire. Le sens de cette préservation a définitivement besoin aujourd’hui de correspondre au miracle de la survie afin de fonder un quotidien sensé ! 

Il s’agira de faire prévaloir la force de la juste conscience, l’éthique et la morale en toute prise de décision et se distancer de l’autosuffisance, du subjectivisme et du provisoire. Il faudra chercher au delà des réactions et des colères à reconstruire ensemble un rétablissement identitaire, à réviser ces valeurs préacquises où ont prévalu l’ordinaire des dépendances toxiques et destructrices entre les gens et leurs représentants ! 

“La personne… ayant été élevée dans une atmosphère de scission, a perdu son unité et son intégrité. Pour se retrouver, elle doit guérir le dualisme de sa personne, de sa pensée et de son langage. Elle est habituée à penser…du corps et de l’esprit, de l’organisme et de l’environnement, de soi et de la réalité, comme s’ils étaient des entités opposées.” Extrait de Perls Hefferline and Goodman (1951/1990; 1951/1994).

La citoyenneté n’est pas un héritage supplémentaire de complaisances mais un chantier définitif à entamer en ce 1er Septembre 2020 après un centenaire d’immaturités flagrantes !! Il s’agira désormais de se faire respecter et de prendre totalement en charge en chacun de nous cet être vivant et libre afin de ne plus jamais se laisser conduire par la mort lente du fait accompli. 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français