Un comité inter-parlementaire a donné son accord à la mise en place d’un tunnel routier entre la capitale, Beyrouth, et Zahlé, ville distante de près de 60 km, annonce une dépêche de l’Agence Nationale d’Information (ANI).

La principale route sur cet axe majeur, dite route Beyrouth-Damas est souvent encombrée et rendue difficile en hiver. Elle traverse en effet le col de Dahr el Baidar, situé à environ 1 500 mètres d’altitude.

Selon le vice président du Parlement, Elie Ferzli, il s’agira de construire ce tunnel sous BOT (Build-Operate-Transfert). Ce projet a été adopté par une commission réunissant les comités parlementaires du budget et des finances, de l’administration et de la justice, de la défense, de l’intérieur, des travaux publics, du transport, de l’énergie et des représentants des ministères également impliqués.
L’objectif de ce tunnel serait de permettre à cet axe d’être moins tributaire des aléas climatiques ou encore sécuritaires et à permettre au port de Beyrouth de redevenir un hub maritime régional.

Egalement à l’ordre du jour, la permission accordée aux villes de Zahlé, Saïda, Nabatieh, Baabda, Halba et Baalbeck de mettre en place leurs propres politiques urbaines à l’instar de ce qui est déjà le cas à Beyrouth et à Tripoli.

Pour l’heure, ces 2 projets de lois doivent encore être adoptés par le conseil des ministres et soumis à un vote du parlement.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.