L’ancien député druze et dirigeant du Parti Socialiste Progressiste a indiqué s’être rendu au Palais Présidentiel de Baabda à la demande du chef de l’état et cela pour diminuer la tension politique au Mont Liban.

S’exprimant à l’issue de la réunion, il a indiqué que le chef de l’état tente actuellement de pacifier la scène politique après les incidents qui ont eu lieu l’année dernière.

Abordant la question du gouvernement, Walid Joumblatt a estimé qu’il serait inopportun pour l’heure de renverser le gouvernement Hassan Diab, en raison du temps pris à former un nouveau gouvernement suite aux circonstances actuelles. Il a rappelé que le Liban traverse, outre la crise économique et sociale, une période cruciale avec l’épidémie du coronavirus.

Il a également fait part de la candidature de certaines personnes aux postes liées à l’autorité des marchés financiers et à la vice-présidence de la BDL ainsi que des FSI. Ces candidatures ont été rejetées par le gouvernement, puisqu’elles n’avaient pas “le niveau requis”, a-t-il précisé.

Sur l’appel à l’aide au FMI, Walid Joumblatt estime l’approche positive et souligne que les négociations devront être sérieuses pour atténuer la crise sociale et économique. Il appelle au versement d’une somme de 500 millions de dollars qui serait disponible au bénéfice des personnes les plus vulnérables via le Ministère des Affaires Sociales. L’ancien député appelle également à augmenter le nombre de personnes bénéficiant de cette aide et à la mise en place d’une économie productive.

L’ancienne économie libanaise est terminée, souligne Walid Joumblatt, mais pas seulement pour le Liban mais dans le monde également après l’épidémie du coronavirus.

Il a également réfuté les informations faisant état d’une visite à la présidence coordonnée avec l’ancien Premier Ministre Saad Hariri et le dirigeant des Forces Libanaises Samir Geagea.

Cette réunion fait suite à plusieurs mois d’incidents entre les 2 hommes, notamment à Qabr Chamoun ou encore à Choueifat, incidents qui ont débouché sur les décès de plusieurs personnes.

Cette annonce intervient également alors que le chef de l’état a appelé à une réunion des présidents des blocs parlementaires au Palais Présidentiel ce mardi, pour discuter du plan de sauvetage économique présenté par le gouvernement libanais.

Alors que le Courant du Futur de l’ancien Premier Ministre a appelé au boycott de la réunion, ses alliés comme le PSP ou encore les Forces Libanaises ont indiqué y assister.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.