Beyrouth, Jeudi 6 Février 2020 – EMPOWER a organisé la cérémonie de clôture du projet « Capacity Building and Mentorship for Youth in Akkar, North Lebanon, and Beirut-Mount Lebanon» (Renforcement des capacités et mentorat des jeunes à Akkar, Liban-nord et à Beyrouth-Mont Liban) à la municipalité de Sin El Fil en présence des représentants de UNICEF, de EMPOWER, de l’association Mada et des bénéficiaires du projet venus de Akkar, de Tripoli, du Chouf et de Beyrouth. Ce projet a été mis en œuvre en partenariat avec l’UNICEF et grâce au généreux financement des gouvernements des Pays-Bas et d’Allemagne à travers la Banque Allemande de Développement KfW.

Karine Jabaji, présidente de EMPOWER a souhaité la bienvenue aux participants et a remercié l’UNICEF pour son soutien et les gouvernements d’Allemagne et des Pays-Bas pour avoir financé le projet puis elle a souligné l’importance de telles formations pour les jeunes qui n’ont pas les compétences nécessaires pour communiquer leurs idées et lancer des projets bénéfiques pour leurs communautés. 

A son tour, la spécialiste du développement des jeunes et des adolescents à l’UNICEF Amal Obeid a noté que le lancement de ce projet pilote met l’accent sur la formation des jeunes aux compétences techniques selon les besoins sur le marché du travail des régions dans lesquelles ils vivent. Elle a expliqué que l’UNICEF a investi dans des études au niveau national pour évaluer la situation des jeunes. Ces études ont, d’une part, révélé les défis auxquels font face les jeunes au Liban et ont, d’autre part, identifié les écarts au niveau des stratégies dans les systèmes public et privé qui sont sensés fournir aux jeunes les bonnes connaissances, compétences et opportunités d’apprentissage permanent d’où la nécessité de ce genre de projets. 

Delphine Compain, coordinatrice de l’association Mada, a également remercié Unicef et les bailleurs de fonds et s’est adressée aux participants en leur disant : « Les jeunes d’aujourd’hui sont nés avec l’existence des réseaux sociaux et des téléphones portables. Savoir les utiliser d’une façon professionnelle est une chose très positive. Nous sommes ravis de voir aujourd’hui les beaux projets pour le Liban que vous avez développés qui ont montré votre investissement dans vos communautés. Nous vous souhaitons bonne chance pour la poursuite de vos projets. »

Parmi les activités du projet, lancé en Octobre 2018, figuraient des sessions de formation où plus de 217 participants au total ont été formés aux compétences numériques avec un intérêt particulier pour les campagnes sur les réseaux sociaux et le marketing. 

113 participants ont été formés directement sur l’utilisation professionnelle des réseaux sociaux y compris Facebook, Instagram, Twitter et LinkedIn. Parmi les sujets de formation, comment élaborer un plan d’action, comment choisir les canaux les plus adaptés à leur public et à leurs projets et comment développer des posts et commercialiser des idées. Les participants ont également participé à des séances de coaching sur le leadership et la communication puisqu’ils devaient à leur tour former des pairs sachant que plus de 104 personnes ont bénéficié de ces formations. 

Le projet s’articulait principalement autour de thèmes tels que le recyclage, la protection de la nature, la sensibilisation autour de questions liées à la santé et la drogue et la relance des travaux manuels tels que la broderie pour redonner vie au patrimoine. 

Mounir Halbas, un participant de Akkar a affirmé : « Je cherchais un projet pour développer mes propres capacités ainsi que celles des jeunes. J’ai alors suivi cette formation et j’étais convaincu qu’elle m’aidera à promouvoir et développer mon projet. Voilà comment est né le projet de recyclage des chutes de bois « Recycling of Sawdust » »

“Ce projet m’a permis de plonger dans le monde des réseaux sociaux. Aujourd’hui, je suis responsable de nombreuses pages grâce à cette formation et aux connaissances que j’ai acquises », a ajouté Rim Abu Shah de Tripoli qui a lancé la page « Stories from Tripoli ». 

En reprenant les mots de Malaz Assaad de Syrie : « Le projet « A Small Dream, A Big Future » est un projet dédié aux enfants syriens privés d’éducation à cause de la guerre, de la pauvreté et de la migration. Cette formation nous a appris comment atteindre un public plus large à travers nos pages sur les réseaux sociaux et comment obtenir de nouveaux followers. » 

Le projet visait également à soutenir les jeunes à Akkar, au Liban-Nord en formant 368 jeunes aux compétences techniques et essentielles à la vie pour améliorer leur employabilité et les autonomiser afin qu’ils accèdent à de meilleures opportunités d’emploi. Les compétences techniques portaient essentiellement sur la formation professionnelle liée à la pépinière forestière, à la gestion des serres, à l’entretien des téléphones, à la comptabilité, à la photographie et au montage. Six career days avec la participation de plus de 3500 jeunes ont été organisées pour aider les jeunes à repérer les opportunités d’emploi et à entrer sur le marché du travail.  

Contact Médias

MIRROS Communication & Media Services

Joumana Rizk [email protected]

Karine Jabaji [email protected]

+961 1 497 494

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.