Le Liban a perdu encore une place en 2021 par rapport à 2020 dans le classement de la perception de la corruption rédigé par les experts de l’ONG Transparency International. Le Pays des cèdres figure désormais à la 154ème place sur 180 pays pris en compte avec un score de seulement 24 points. Il figurait encore à la 137ème place en 2020.

68% des personnes interrogées estiment que la corruption est même plus importante en 2021 qu’en 2020 et 41% d’entre eux ont dû payer une rétribution illégale notamment à des fonctionnaires, notent les auteurs.

Cette information intervient alors que la situation au Liban ne s’est guère améliorée, sur fond d’accusation de détournements de fonds et de blanchiment d’argent au niveau des responsables du secteur financier ou encore d’accusation de corruption de hauts responsables politiques ayant mené au drame du port de Beyrouth qui tentent d’éviter à apparaitre devant la justice locale alors que le gouvernement libanais a adopté ce lundi un projet de loi visant à créer une haute autorité en charge de la lutte contre ce phénomène qui ravage les institutions publiques.

CPI2021_Report_EN-web

Pour rappel

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.