Moins d'une minute de lecture

La balance des paiements serait déficitaire de 2,5 milliards de dollars pour les 6 premiers mois de 2020, indique un rapport de la Banque du Liban.

Il s’agit cependant d’un déficit moins important que celui des années précédentes. Pour rappel, en 2019 il était de 5,4 milliards de dollars.

Cette baisse de ce déficit a été induite à plusieurs facteurs notamment la crise économique qui a réduit les importations, avec des difficultés à obtenir les précieuses devises nécessaires pour payer les marchandises pour les importateurs en raison d’un contrôle des capitaux unilatéralement instauré par les banques libanaises en novembre 2019.

Cependant, elle est couplé à une baisse de 4,4 milliards de dollars les actifs nette étrangers de la Banque du Liban qui finance désormais les importations des marchandises et des produits jugé nécessaire comme les carburants, la farine, ou encore les médicaments.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français