3 minutes à lire

Crise après crise, défi après défi, le libanais poursuit souvent sa bravade contre vents et marées sans abandonner espoir et courage.

En dépit du fait que le Liban s’en sort mieux que d’autres de la pandémie, la crise sanitaire provoquée par le Covid-19 frappe de plein fouet les plus démunies et les fragilise davantage. Le coronavirus se greffe à d’autres crises socio-économiques et fragilise le pays.

Dans un contexte où l’être humain est partagé entre se nourrir et se protéger, plusieurs libanais des frontières ont tenté de répondre au cri de désespoir de certaines familles face à cette situation désastreuse, risque de famine, qui prend dans ses filets, et en première ligne, les plus dépourvus : fermeture de commerce et de services, emploi à temps partiel ou perte d’emploi…

« Jamais dans l’histoire moderne du Liban et durant les 15 années de guerre nous n’avons trouvé un tel nombre de Libanais demander l’aumône ou de mères de famille sans argent ou aide pour nourrir ses enfants. Malheureusement un cap est franchi : 50 % de la population du Liban vit sous le seuil de la pauvreté fixé par l’ONU. Comment lutter contre le Coronavirus (Covid-19) avec le ventre vide ? (Jérome Hajjar, Président du COLIF)

C’est dans cet élan de solidarité que le Conseil des libanais de France – COLIF (Présidé par Jérôme Hajjar), s’est renforcé à travers son appel de don et de générosité auprès des franco-libanais, en soutenant vingt-deux associations humanitaires sur le territoire libanais qui œuvrent auprès des personnes nécessiteuses et de toutes confessions. http://colif.fr/2020/05/06/la-solidarite-est-elargie-et-renforcee-a-22-associations-sur-le-territoire-libanais/

Le COLIF a pu ainsi effectuer un virement bancaire, équitable à chaque association pour aider à l’achat de denrées alimentaires aux plus démunis ; une répartition équitable dans plusieurs cazas et villes dont la liste figure ci-dessous par ordre alphabétique :

Akkar : Janat al-Mahabba Charity
Baalbeck : Jam’iyyat Al-Solh al-thaquafiyyah wal insaniyya
Beit Chaar : A Tout Cœur
Beyrouth : Al-Nawraj, Les Amis Des Restos du Cœur, Bonheur Du Ciel, Al-Liqâa’ al-orthodoxi
Bikfayya : Message De Paix
Ehmej : Association Developpement EhmejEVELOPPEMENT
Hassbayya : Association Coop Kawkaba, Association Hassbayya Ma Ville
Jezzine : Caritas Jezzine, Association Saint-Michel Kaytouli, Association Coop Saydoune
Marje°youn : Farah Marje°youn
Qléi°a : Association Des Amis De Qléi°a Marje°oun
Rmeich : Cenacle Culturel Rmeich
Sa°adneyel : Sa°adneyel Al-Kayr
Saïda : Association Saint-Elie °Abra
Tripoli : Jam°iyyat Makarim Al- Akhlaq Mina
Tyr: Al-Jam°iyyat Al-Khayriyya Al-Ijtimâ°iyya
Zahlé : Maison De La Vierge Des Pauvre

Toutefois si vous désirez apporter votre contribution financière à cet effort élan de solidarité envers les Associations avec qui le COLIF collabore, vous pouvez effectuer votre don sur le compte suivant :
COLIF – CONSEIL DES LIBANAIS DE FRANCE
BNP-PARIBAS RUNGIS MIN (00979) RIB: 30004 00979 00010175735 69
IBAN: FR76 3000 4009 7900 0101 7573 569 – SWIFT: BNPAFRPPXXX

Vive la solidarité Libano-libanaise et vive le Liban !

Qui sommes-nous ?
Présidé par Jérôme Hajjar, le Conseil des Libanais de France – COLIF – est une Association loi 1901 établie en France, en 2016 (R.N.A: W943004524) dont le siège social en France, est au 10, rue de la Grange, 94150 Rungis). Il a pour objectif la promotion, la valorisation promouvoir et la défense d’intérêts des personnes originaires du Liban vivant dans l’hexagone, et où qu’ils soient dans le monde tant au niveau économique, politique, social, sportif, culturel, mémorial, moral ou autre.
Contact : E-mail : [email protected] Mobile : +33 6 08 46 65 56

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français

Répondre

Entrer votre commentaire
Votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.